Nous sommes le 9 août voila plus d'une semaine que nous sommes sur Yeu et mon gendre qui travaille en région parisienne décide de nous faire une visite surprise, notre fille, son épouse, étant avec nous en vacances.

P1220092

Dans le plus grand secret je laisse partir toute la famille en vélo pour le tour de l'île, grosse expédition, puis je file au Port louer un vélo pour une journée avant de prendre Antoine au bateau.

Je m'adresse à un loueur que je ne citerais pas, disons qu'il se trouve très près de la gare maritime ... Je signe la feuille de location, une "caution" de 400€ m'est demandée par "empreinte de carte bleue". 

"Il y a un numéro de téléphone sur le vélo, en cas de problème vous appelez, on vient vous dépanner". Parfait.

Les formalités remplies, je mets le vélo dans le coffre, récupère Antoine au bateau puis pars à la recherche des promeneurs que je retrouve au But. Surprise intégrale pour notre fille qui retrouve son mari ! Une belle journée commence.

Img_1555

Les retrouvailles.

Les cyclistes poursuivent leur tour jusqu'au vieux château où, après un quart d'heure de pause ils découvrent que la selle du vélo loué a disparue. Je n'en avais pas conscience mais il s'avère que c'est un sport local que le vol de selle. Pourtant tous les vélos ont une selle ! Est ce pour ennuyer les touristes ? Pour nuire aux loueurs ? Je ne sais pas.

Il est 18h30, appel du loueur qui répond qu'il ferme à 19h et que pour une selle il ne se dérange pas. "Vous rentrez sans selle et en avant Guingamp" (sic).

P1220166

"en avant Guingamp !"

Bon, poursuivre le tour de l'île sans selle ça gâche un peu le plaisir, mon épouse est appelée au secours pour apporter la selle d'un de nos vélos, elle retrouve les jeunes à la Meule, puis en remontant vers les Soux avec eux elle se prend un fossé en croisant une autre voiture, la fête continue ...

P1220182

Le reste de la journée s'est quand même déroulé dans la joie et la bonne humeur.

Mais lorsque nous avons voulu rendre le vélo, le loueur nous a rappelé qu'il fallait déclarer la selle volée ce que je me suis empressé de faire à la Gendarmerie dès le lundi. En discutant avec les gendarmes j'ai compris que le vol de selle était courant, ils m'ont dit en récupérer des pleins cartons qu'ils redonnent l'hiver aux loueurs, "ils s'arrangent entre eux" m'ont-ils dit.

bulletin_

De retour chez le loueur je donne la déclaration, cependant il prétend me facturer la selle 25€ ce que je refuse clairement. Il m'a dit alors, c'est pas grave, je débite sur la caution, ce qu'il a fait !

Cette mésaventure pose plusieurs problèmes.

1) Le dépannage n'a pas été réalisé pour la raison que rouler sans selle est tout à fait possible !

2) Le loueur n'est manifestement pas assuré contre le vol ce qui n'est pas acceptable pour un professionnel faisant commerce de la location d'un bien plutôt facile à voler d'autant que les antivols sont pitoyables et ont tous la même clef, j'ai vu, de mes yeux vu, toutes les clés entassées dans un même bocal sans repère particulier.

3) Tous les professionnels de la location de véhicules proposent à leurs clients une "levée de caution" pour un montant souvent raisonnable. Ici, rien.

Le loueur a même dit "si vous me trouvez une assurance pour des vélos, je suis preneur". Un comble ! C'est lui le professionnel, pas le client qui vient se détendre pour une journée.

4) Il est d'usage que le client ne soit pénalisé que s'il à été négligent ou fautif or, en l'espèce il n'y a pas eu faute. D'ailleurs le bulletin de location le précise bien au recto que j'ai signé, le client est responsable des "dommages corporels ou matériels qu'il cause par négligence ou par imprudence ...".

 

ticket_

5) Plus grave, très grave, la fameuse "caution" sous forme "d'empreinte de carte bleue" est en fait un pré payement (annoncé comme caution) qu'ils peuvent débiter librement du montant qu'ils souhaitent encaisser. C'est un abus de confiance caractérisé car la formule utilisée au moment de la transaction est mensongère.

Ne laissez jamais ce type de caution. Laissez un chèque. Le chèque est impossible à débiter partiellement, le loueur sera alors obligé de discuter avec vous car il ne pourra pas encaisser 400€ pour une selle à 25.

6) Enfin il est clairement établi que les selles sont souvent récupérées et qu'il s'agit d'un business complémentaire qui consiste à faire payer une selle au client. Certains loueurs mettent une couleur sur les selles afin de pouvoir les reconnaître ... CQFD.

Des solutions existent.

Les loueurs râlent, fulminent, s'en prennent à la Mairie. Que fait la Police ?!

Mais des solutions simples existent qu'ils négligent d'appliquer.

1) Tout d'abord le réglage de la selle. Il est réalisé à l'aide d'un système à verrouillage rapide. Il suffirait de choisir des vélos avec un système à vis-écrou ce qui obligerait le voleur-farceur à disposer d'une clef. Pour peu que la vis ait un embout peu courrant, le problème serait éradiqué.

Image1  Image2

Avec et sans verrouillage rapide ...

2) Un petit antivol à câble coûte 3,5€ dans la grande distribution, autant dire que le loueur doit pouvoir le trouver à 2€ soit 12% d'une seule journée de location !

P1020897

Un petit antivol à 2€ résoud le problème !

C'est donc par leur propre négligence que ces problèmes surviennent, ne dit ont pas que si l'on ne veut pas être cambriolé il ne faut pas être cambriolable ?

Ma conclusion.

Il est loin le temps où un monsieur un peu âgé pratiquait la location de vélo pour arrondir sa retraite, il était installé en face du tout nouveau magasin "égé" de l'époque, sur une artère stratégique.

Mon frère s'était fait prendre son vélo, le Monsieur lui a simplement dit, "t'inquiète pas je le retrouverai". Le soir même, après avoir guetté à sa fenêtre toute la journée il avait attrapé le voleur et récupéré son vélo qu'il nous a confié à nouveau.

Aujourd'hui on attire le pigeon et on le plume.

Alors, le passage d'un cycle sur le bateau coûte 13,60 soit 27,20€ l'aller retour. La location à la journée coûte 12€, 29€ pour 4 jours. Si vous venez plus de 4 jours sur Yeu, prenez votre vélo, ne le louez pas !

Enfin.

Comme j'ai signalé au loueur que je n'en resterai pas là, je vais de ce pas informer de ces pratiques douteuses la DDPP de la VENDEE, antenne locale de la DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes), 185 bd du Maréchal Leclerc, BP 90795, 85020 LA-ROCHE-SUR-YON CEDEX.

PhB