mon'Yeu

08 juillet 2018

La Vendée part à la retraite.

Je vous ai déjà parlé de la retraite du bateau la Vendée ICI et ICI.

Avant d'arriver à Bordeaux ce bateau est d'abord allé à Lorient dans l'attente d'un acquéreur (voir l'article ici), puis remorqué le 3 novembre 2009 jusqu'à Bordeaux sa résidence définitive.

Voici quelques photos de ce remorquage publiées avec l'aimable autorisation de l'auteur Giovanni Sorel.

2009 11 03 La Vendée remorquée 01

2009 11 03 La Vendée remorquée 02

2009 11 03 La Vendée remorquée 03

Comme pour se debattre, La Vendée godille au bout de sa remorque ...

La Vendée est à quai ici : https://goo.gl/maps/gxtbcK7CiXz

PhB 2018 07 08

Posté par philippeberthaum à 10:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


24 juin 2018

La redevance incitative.

Avant propos.

Ce que je trouve formidable dans l’écologie moderne c’est qu’elle a 100% raison et ne supporte aucune critique, n'a aucun doute. Une forme de fascisme contre lequel toute forme de résistance ressemble à de l’hérésie.  Alors que le scientifique, par nature, doute …

Cela fait dire à l’opposition municipale de l’île « nous en avons assez d’être infantilisés et de recevoir des leçons d’écologie ».

Et pourtant …

Et pourtant je me souviens d’une Ministre que j’ai bien connue, qui affirmait  il y a à peu près 10 ans que la France avait « le parc automobile le plus propre d’Europe ». Nous étions tous passés, bon gré mal gré, au diesel. Plus de 60% du parc national. Moins de consommation, moins de gaz à effet de serre, tout bon pour la planète.

Oui mais voilà, à peu près 5 ans plus tard, les petits ingénieurs du ministère de l’écologie s’étant ravisés, sus au diesel source de particules fines. Il va falloir tout changer et même interdire les diesels dans Paris et les grandes villes !!!

C’est à ce moment là que vous vous dites, excusez l’expression, « on me prend pour un con » !

93tw4o

Alors les certitudes écologiques … je me méfie.

 

La redevance incitative.

Revenons à la redevance incitative, entendons-nous bien, je ne viens pas ici critiquer particulièrement la municipalité de l’île d’Yeu, certainement pas. Elle ne fait, comme beaucoup d’autres communes en France, que se plier à une tendance nationale sous la pression de puissants groupes industriels qui vendent leur savoir-faire, leur logistique et leurs hommes dans des solutions clef en main. Y'a plus qu'à payer, mais payer, pour une collectivité ça veut taxer un peu plus, toujours plus.

Redevance « incitative », dont l’esprit est de réduire le volume d’ordure.

C’est vrai quoi ! Y’en a assez de vous voir produire des ordures. C’est marqué dans le petit livret page 3, « réduire vos déchets », on nous le rappelle page 16 « le meilleur déchet est celui qu’on ne produit pas ». Ca me met en rogne de lire ça, comme si nous le faisions exprès, comme si nous nous amusions quotidiennement à fabriquer des ordures.

Je ne comprends pas cette mesure issue du Grenelle de l’environnement qui se tourne avant tout contre le consommateur. N’est-il pas évident que c’est le système de distribution qui produit les ordures avec des emballages toujours plus complexes et des conditionnements surdimensionnés qui mènent au gaspillage.

Non, plutôt que de prendre le problème à la source on applique une technique qui s’apprend à l’ENA dans le cours de manipulation des masses populaires, commencer par culpabiliser puis sanctionner. En général ça passe tout seul.

Donc nous faisons trop de déchets.

Donc ce n’est pas bon pour l’environnement.

conteneur-dechets-360-litres

Alors pourquoi la taxe à l’enlèvement ? Pourquoi vais-je payer la même chose pour une poubelle à demi pleine que pour une poubelle pleine ?

Pourquoi la taxe n’est-elle pas au poids au lieu d’être à la poubelle, comme cela se fait dans d’autres communes ?

Très certainement parce que la première motivation de cette mise en oeuvre n’est pas écologique mais financière.

Donc je vais devoir garder ma poubelle à demi remplie de déchets de poisson, en plein été, une véritable puanteur, et ce pendant 2 à 3 semaines.

Les gens qui décident de tout cela ont-ils vraiment pensé aux conséquences des nouvelles règles. J’ai vécu cela en île de France, pour ce qui est des encombrants, le durcissement des règlements a immédiatement généré des déposes sauvages, de véritables décharges industrielles en pleine nature. Les communes concernées ont alors du installer des caméras de surveillance.

Nous entrons dans un système pervers où ce sont toujours les mêmes qui font les efforts.

Qu’en sera-t-il des logements collectifs ?

Que vont faire les touristes de passage durant toute la saison alors que je lis dans le bilan mi-mandat que la Municipalité veut « développer un flux touristique » ?

J’imaginais leur distribuer un sac pour 1€ dès leur arrivée afin qu’ils collectent eux-mêmes leurs quelques déchets et participent à l’effort collectif ? Et bien, on nous prévoit un sac de 60 litres à 5€ ! Vous imaginez le touriste à la journée en acheter pour 60 litres d’ordures ???

Aussi leurs détritus vont traîner au pied des conteneurs des particuliers comme cela s’est déjà vu.

Vous vous rendez compte que l’on nous propose pour nos conteneurs un cadenas (payant) parce qu’il est clair que la guerre des ordures a commencé !

En conclusion, tout cela est plutôt vertueux mais c’est la mise en musique, le ton adopté à notre égard qui me dérange, quand je lis page 16 du petit guide, les sept « astuces » pour réduire nos déchets ! C’est à pleurer, c’est vraiment nous prendre pour des demeurés. Comme si nous ne savions pas déjà tout cela …

Page 8 du même livret « les forfaits non consommés dans le trimestre ne sont pas reportés le trimestre suivant ». Alors que les camions passent une fois par semaine voire deux en saison, ça s’appelle du vol. Quelle économie privée se permettrait de vous dire que vous avez 12 places de cinéma pour douze mois, mais une par mois ? Toute place non consommée ne sera pas reportée d'un mois sur l'autre ! Il n'y a que les économies publiques pour imposer de telles arnaques. Parce que nous n'avons pas le choix.

Mais le plus fort est l’argument avancé : « Ainsi, quelque soit son temps de séjour sur l’île, chacun est incité à réduire ses déchets ».

Quand on sait qu’une maison d’estivant pour 3 personnes va être dotée d’un bac de 180 litres mais sans doute recevoir deux enfants et quatre petits enfants en saison, soit 9 personnes qui vont alimenter la machine à pognon. Ca ressemble fort à du racket.

Enfin, les points de collecte des corbeilles de rue sont en train de diminuer pour sans doute être complètement supprimés et, pire encore, les « bacs à marée » ont été récemment retirés. Au printemps il n’est pas rare de ramasser sur les plages 1 à 2 litres de détritus en moins de 30 minutes.

bac à marée

Que vais-je en faire maintenant ?

  • Les mettre au tri ? Impossible ce n’est pas conforme.
  • Les mettre dans mon conteneur payant ? Hors de question mon sens de l’écologie a aussi ses limites !

Je vais peut être m’inventer un « sac à marée » que j’irai déposer en Mairie lorsqu’il sera plein …

PhB 2018/06/24

Posté par philippeberthaum à 15:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

15 avril 2018

Comme au temps des diligences …

Rallier l'île d'Yeu depuis l’île de France, en voiture électrique, n’est pas une mince affaire !

Commençons par le début. Mon épouse voulait absolument une Citroën - Mehari nouvelle génération, tout électrique, pour séjourner sur l’île d’Yeu. Il est vrai que cette voiture est particulièrement adaptée aux conditions d’utilisation sur l’île. Zéro émission, autonomie largement suffisante surtout que nous utilisons encore beaucoup les vélos, look vacances et carrosserie plastique comme son ancêtre. Entretien réduit.

Du côté des moins, seulement quatre places avec ceintures, batterie en location Bolloré, pas de recharge rapide.

mehari2

Nous regardions en ligne à la recherche d’occasions vers Nantes ou La Roche de sortes à pouvoir la mener sur Yeu sans difficulté. Et là … super occasion dans Paris, une voiture de courtoisie dont Citroën se débarrasse, 2000km, neuve quoi ... Après quelques palabres sur les conditions d’entretien de la batterie nous faisons affaire.

J’étudie de près l’autonomie dans les conditions réelles de circulation. J’obtiens environ 160 km en ne dépassant pas le 90 et sans phares ni essuie glace.

Il faut alors faire un plan de trajet ne laissant rien au hasard car la panne de batterie nécessite un dépannage et nous ne devons pas rater le passage bateau.

Première étape, Longjumeau -> Le Theil entre Nogent le Rotrou et la Ferté Bernard soit 140km. Cela nous fait juste la moitié du trajet pour Angers. Nuit à l’hôtel et recharge de la batterie à 100%. L’hôtel nous a aimablement laissé brancher dans la chambre (en RDC*) sans rien demander.

Seconde étape, Le Theil -> Angers, encore 140km, nous devons recharger 6 heures à Angers, stationnement au parking ralliement, prises disponibles, tout va bien. Nous mangeons sur la place dans une crêperie fort sympa mais 6 heures c’est long ! Visiter Angers sous la pluie, ce n’est pas le plus agréable même si c’est une très belle ville.

J’avais calculé que pour atteindre Nantes, soit 90km, il fallait recharger à 65% pour être tranquille. A 18h15, nous n’en sommes qu’à 61%, je n’en peux plus, nous repartons pour arriver à Nantes avec 7%. C’est là qu’il ne faut pas se tromper de point de chute. Je vais droit au parking Feydeau où il y a trois prises de recharge. Complètes, pas une prise de libre !

Petit coup de stress. Le gardien appelle aimablement son collègue du parking commerces où il reste une prise. J’y fonce et peux enfin me brancher**.

Arrivés à l’hôtel vers 20h30 mais content d’avoir fait le plus dur. Demain, le trajet vers Fromentine (68km) sera de la rigolade et la Méhari atteindra l’île d’Yeu sans encombre.

mehari

* Branchement avec une rallonge. On vous dit qu’il ne faut surtout pas mettre de rallonge. C’est parfaitement idiot puisque l'on peut brancher sur une prise domestique qui peut se trouver derrière des dizaines de mètres de câble. Par contre il ne faut pas utiliser n’importe quelle rallonge à 2 balles. Moi je l’ai réalisée en câble souple de 2,5m² et avec de bonnes prises bien serrées. Cela ne pose aucun problème.

** Branchement dans les parkings public en général gratuit. Le parking est payant mais la recharge gratuite. Voir sur l’application « ChargeMap ».

Posté par philippeberthaum à 09:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

27 octobre 2017

Le port hier et aujourd'hui

Le port reste le même tout en étant bien différent !

1963

1963 Yeu le port 005

2017

P8151127

 

Posté par philippeberthaum à 11:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 septembre 2016

Tempête de soleil.

Après le terrible orage du mardi 13 septembre, une magnifique tempête de soleil sur l'île d'Yeu.

P9141448

P9141477

P9141479

Ainsi ce fut une très belle semaine.

PhB

Posté par philippeberthaum à 15:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


19 septembre 2016

Un orage impressionnant.

Mardi 13 septembre, un orage impressionant est passé sur Yeu.

Une grande partie de la France était en alerte orange pour de violents orages mais Yeu a battu des records ce jour là.

Des vents mesurés en pointe à 128km/h et 45mm d'eau au m² en quelques dizaines de minutes !

 

Impressionnant orage sur Yeu

Sur la droite de l'image on voit que l'eau constitue un véritable ruisseau dans le jardin.

L'eau a dévallé dans les rues du port pour inonder de nombreux commerce. Heureusement, seulement quelques centimètres d'eau à évacuer à la raclette, mais certaines caves ont du être vidées par le pompiers.

https://www.francebleu.fr/infos/climat-environnement/orages-l-ile-d-yeu-particulierement-touchee-1473818451

Des photos ici :

http://france3-regions.francetvinfo.fr/pays-de-la-loire/vendee/ile-d-yeu/orages-en-pays-de-la-loire-l-ile-d-yeu-les-pieds-dans-l-eau-1085669.html

PhB

 

Posté par philippeberthaum à 19:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

18 août 2016

Y'avait longtemps !

Oui y'avait longtemps que cela n'était pas arrivé !

P8141089_

L'Insula Oya II s'est échoué à Fromentine dans le chenal qui est toujours très délicat, peu profond et soumis à des courants importants. Cela s'est passé le mercredi 17 août tôt le matin.

Voir ici : http://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/saint-gilles-croix-de-vie-85800/le-caboteur-insula-oya-2-echoue-fromentine-4422230

et ici : http://www.lejournaldessables.fr/2016/08/17/un-bateau-de-marchandises-sur-le-sable/

PhB

Posté par philippeberthaum à 10:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

31 mai 2016

Deux journées d'été !

Deux journées dignes d'un bel été en ce début mai !

Le jeudi de l'ascension.

P5050592_   P5050593_

Et le dimanche de Pentecote, jour de la fête des fleurs.

P5150648_  P5150665_

  P5150677_

PhB

Posté par philippeberthaum à 10:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 avril 2016

Archives

Je viens de scanner quelques vieilles diapos, il était temps, certaines sont maintenant en très mauvais état, couleurs passées ou pire encore, des taches rouges dues à des traitements imparfaits à l'époque. Gros travail de retouche.

J'en place ici quelques unes qui ont un intérêt particulier.

Le port de La Meule en 1962, à l'époque il y avait encore à l'entrée la vilaine balise en acier, peinte en blanc mais en permanence rouillée.

1962 La Meule IBB

La bascule en 1962, remarquable par sa couleur toute blanche qu'il n'a pas gardé très longtemps.

1962 la Bascule_

1964, une vue inédite du port.

1964 Yeu Port_

Juillet 1965, bateau en construction. Toute une époque ...

1965 yeu1a

1965 yeu20

1967, les estivants au spectacle à chaque retour de pêche.

1967 Yeu 06_

PhB

 

Posté par philippeberthaum à 12:50 - Commentaires [6] - Permalien [#]

16 décembre 2014

OYApedia

Un nouveau site qui parle de l'île d'Yeu. Site encyclopédique de type "wiki".

C'est ici : http://oyapedia.info/index.php/Accueil

OYApedia

PhB

Posté par philippeberthaum à 19:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]