Cliquez sur les miniatures pour les agrandir.

Dans la rubrique "autres îles" voici l'île de BRAČ en Croatie.

Je l'ai déjà dit, les îles ont pour moi un attrait particulier, aussi, en aout 2010, tant qu'à aller en Croatie, j'ai choisi d'aller sur l'île de Brač.


Agrandir le plan

Les côtes de l'ex-Yougoslavie forment une succession de découpes douces et d'îles qui se succèdent, s'entrelacent protégeant la côte de la haute mer. C'est un petit paradis pour la plaisance. Une heure et quarante minutes de vol à partir d'Orly et nous sommes à Split.

P8134104
En arrivant sur Split.

Il faut trois bons quarts d'heure pour aller de l'aéroport au petit port de Split. Split est une ville active vivante, et qui ne porte plus trace des récents conflits. Tout est fait pour que le touriste s'y sente bien et en sécurité. Tout est propre, ordonné, pas de vulgarité dans les rues. Les Croates allient la chaleur du Sud et la retenue des slaves. Héritage d'un récent régime pour le moins autoritaire (?) on y sent une réelle discipline.

Split
Dans les rues de Split
Split Split Split
Dans les rues de Split

L'île est desservie par un ferry qui passe à peu près toutes les heures et met 50mn. Pour le premier trajet nous avons cependant droit au bateau "rapide" qui ne met que 25mn, c'est une technologie curieuse de bateau sur skis. Dès qu'il prend un peu de vitesse, il "décolle" sur ses skis, je crois que cela ne se fait plus à cause d'une mauvaise tenue par mer formée.

le bateau rapide
En l'air sur ses skis
le bateau rapide
Drôle de moustique !
le ferry
Le ferry arrive

Décidément, leurs bateaux ne sont pas comme les autres ! Le ferry n'a ni queue ni tête, ou plutôt il a deux proues (ou deux poupes, comme vous préférez). En effet ce bateau arrive dans un sens et repart dans l'autre, sans faire demi-tour. Il a une passerelle d'embarquement des autos à l'avant et une autre à l'arrière, ou plutôt une autre à "l'autre avant" !!! J'imagine que le siège pilote est aussi réversible.

Nous avons choisi un hôtel à Supetar, il donne directement sur la petite baie qui jouxte le port, cette baie est entièrement dédiée à la baignade et est très abritée, elle a de plus la particularité d'avoir entre 1,5 et 2 mètres de fond sur toute sa surface ce qui est très agréable. Par contre, pas de sable fin, un sable assez grossier avec un peu de cailloux et pas très propre, comme dans le Sud de la France les marées sont insignifiantes dans ce pays et ne viennent pas nettoyer la plage. 

Supetar
La petite baie de Supetar
Supetar
Le port de Supetar
Supetar
Le port de Supetar

Le port de Supetar, outre le service passager, accueille plaisanciers et pêcheurs. L'activité de pêche y est modeste. On y trouve tous les commerces et bien sûr, des boutiques à touristes, de quoi vider votre carte bleue sans problème. Le port est assez calme dans la journée mais très animé le soir où les terrasses de cafés et restaurants font le plein.

On peut faire de jolies promenades par la route, les locations de voitures sont très accessibles pour peu qu'on ne soit pas trop exigeant sur le modèle de voiture. Nous avons loué une vieille FIAT qui fonctionnait très bien (faut pas demander la clim quand même!).

Là encore j'ai été surpris par le respect des gens les uns envers les autres. Nous roulions "petite vitesse et grand doucement", allure anti-stress, et bien nous nous sommes faits doubler assez régulièrement sans jamais un coup de klaxon ni un signe d'énervement. A cette vitesse, en France et en particulier dans le midi, nous aurions déclenché une véritable émeute ! En Corse ils nous auraient balancés dans le ravin !

LOVRECINA
Lovrecina
PUCISCA
Pučišča
PUCISCA
Pučišča
PUCISCA
Pučišča

P8164183 P8164181

Puis nous descendons vers le Sud et faisons une pause dans le petit village de Gornji Humac qui me fait penser à la Corse avec sa place ombragée devant l'église et ses toits en Lauze.

Notre destination finale est la très célèbre plage de Bol, réputée pour son sable fin. Nous y arrivons assez vite, les routes sont bonnes et peu encombrées sur cette île. Cette plage est en fait une très curieuse langue de sable qui part en mer mais qui est ... noire de monde ! Jugez par vous-mêmes.

plage de Bolplage de Bol
Plage de Bol côté Est ...            ... et côté Ouest

Le parking est payant (ça je ne supporte pas), nous décidons d'abandonner ce plan et continuons la côte vers l'Ouest jusqu'à Murvica où la route devient presque impraticable. Nous dénichons une petite crique charmante mais desservie par un raidillon sévère et, elle aussi, très fréquentée. Le sable fin, en Croatie est décidément très recherché !

aux pieds de Murvica aux pieds de Murvica aux pieds de Murvica

Nous rentrons par la route 113 qui nous fait passer par Nerežišča où se trouvent quelques maisons aux toits de lauze peinte en blanc (visibles même sur les vues satellite).

NereziscaToits peints en blanc

La route 113 arrive du sud par les hauteurs de Supetar ce qui nous offre un point de vue remarquable. En mer les deux bateaux se croisent exactement sur la même route, c'est le service du ferry.

au dessus de SupetarAu dessus du port de Supetar

au dessus de Supetar
Au loin, la route des ferries et Split  

Après la terre, la mer. Nous louons un bateau pour faire la côte vers l'Est et voir un peu à quoi ressemble cette île vue de la mer. Grand beau temps le matin, le bateau marche bien même s'il prend un peu l'eau (je fais marcher la pompe de cale toutes les 10mn). Nous passons Lovrecina en jetant un coup d'oeil au coeur de la baie puis nous poursuivons sur Pučišča, connue pour ses carrières de marbre blanc. Celles ci sont très visibles depuis la mer car elles sont situées à l'entrée de la passe sui mène à Pucisca. A savoir que ce marbre blanc est si célèbre que c'est avec lui qu'a été faite la Maison Blanche ainsi que la basilique du Sacré Coeur.

carrières de PuciscaPucisca, les célèbres carrières de marbre blanc.

Puis nous allons jusqu'à Povlja où je pensais trouver un mouillage sympa dans le fond de l'abris, quelques luxueux bateaux y sont au mouillage mais rien ne m'inspire, nous revenons vers la ville pour découvrir une curieuse plage artificielle faite d'un entassement de cailloux blancs. C'est absolument incroyable comment des quantités pareilles de cailloux ont pu être déposées sur plusieurs centaines de mètre, le long de la pointe. En plongeant on distingue parfaitement l'à pic dans lequel sont déposées les pierres et l'on prend conscience de la profondeur de l'eau à cet endroit. En fait, au bain, on perd pied très vite, cet endroit est dangereux pour les enfants. Ainsi j'ai du mal à mouiller l'ancre, trop de fond, je dois venir stationner le long d'un vieux quai pas très engageant.

P8174226 P8174229 P8174233

Nous avançons vers Povlja, jusqu'au fond du petit port et trouvons à manger, bien à l'ombre, à la terrasse d'un restaurant fort sympathique. A propos je n'ai pas parlé de la nourriture. Et bien elle est très correcte, nous mangeons des choses originales, poissons du coin, légumes et fruit de la région, petites figues sauvages délicieuses.

Le retour est un peu mouvementé, un bon vent thermique s'est levé et balaye la côte d'Ouest en Est, nous l'avons en pleine poire. Mes passagers sont moyennement à l'aise aussi nous rentrons direct. Nous arrivons un peu mouillés.

Split
Retour à Split.

Supetrus hotel Supetrus hotel Supetrus hotel

Après une journée de repos à l'hôtel nous repartons pour une excursion magnifique. Le bateau rapide vient nous reprendre pour nous conduire sur le continent. Nous allons à Šibenik, une belle ville chargée d'histoire puis nous irons voir les cascades dans les lacs qui sont plus au Nord dans un grand parc naturel protégé.


Agrandir le plan

 ŠIBENIK

Sibenik Sibenik Sibenik Sibenik

Parc national JAVNA USTANOVA


Agrandir le plan

Dans ce parc se trouve l'une des plus importantes réserve d'eau du pays qui va se jeter à la mer au travers de chutes que nous pouvons visiter en suivant un sentier bien entretenu. Au pied des cascades, la baignade est aménagée ! Il y a beaucoup de monde, Croates et touristes, mais le site est très grand aussi la balade reste fraiche et agréable.

Javna Ustanova Park Javna Ustanova Park Javna Ustanova Park Javna Ustanova Park

La baignade à cet endroit est absolument grandiose, l'eau est bonne et le site verdoyant. Des jeunes gens sautent depuis la dernière marche de la cascade, ils se font régulièrement éjecter par le garde mais reviennent aussi régulièrement.

javna ustanova nacionalni park brijuni javna ustanova nacionalni park brijuni javna ustanova nacionalni park brijuni javna ustanova nacionalni park brijuni

C'est hélas le terme de notre sortie et de cette semaine de vacances.

La Croatie mérite le voyage, il est même sans doute urgent d'y aller avant que le tourisme n'envahisse tout. Ce pays fut très fréquenté entre deux guerres, les Allemands en particulier y pratiquaient le naturisme à l'époque où ce n'était pas trop admis en France. Puis la guerre et le régime communiste ont fait fuir les touristes qui se sont reportés sur d'autres destination dont la France.

Maintenant revenue dans le cercle des Nations fréquentables, la Croatie devient une destination "à la mode" dont tout le monde parle.

PhB