Avant propos.

Ce que je trouve formidable dans l’écologie moderne c’est qu’elle a 100% raison et ne supporte aucune critique, n'a aucun doute. Une forme de fascisme contre lequel toute forme de résistance ressemble à de l’hérésie.  Alors que le scientifique, par nature, doute …

Cela fait dire à l’opposition municipale de l’île « nous en avons assez d’être infantilisés et de recevoir des leçons d’écologie ».

Et pourtant …

Et pourtant je me souviens d’une Ministre que j’ai bien connue, qui affirmait  il y a à peu près 10 ans que la France avait « le parc automobile le plus propre d’Europe ». Nous étions tous passés, bon gré mal gré, au diesel. Plus de 60% du parc national. Moins de consommation, moins de gaz à effet de serre, tout bon pour la planète.

Oui mais voilà, à peu près 5 ans plus tard, les petits ingénieurs du ministère de l’écologie s’étant ravisés, sus au diesel source de particules fines. Il va falloir tout changer et même interdire les diesels dans Paris et les grandes villes !!!

C’est à ce moment là que vous vous dites, excusez l’expression, « on me prend pour un con » !

93tw4o

Alors les certitudes écologiques … je me méfie.

 

La redevance incitative.

Revenons à la redevance incitative, entendons-nous bien, je ne viens pas ici critiquer particulièrement la municipalité de l’île d’Yeu, certainement pas. Elle ne fait, comme beaucoup d’autres communes en France, que se plier à une tendance nationale sous la pression de puissants groupes industriels qui vendent leur savoir-faire, leur logistique et leurs hommes dans des solutions clef en main. Y'a plus qu'à payer, mais payer, pour une collectivité ça veut taxer un peu plus, toujours plus.

Redevance « incitative », dont l’esprit est de réduire le volume d’ordure.

C’est vrai quoi ! Y’en a assez de vous voir produire des ordures. C’est marqué dans le petit livret page 3, « réduire vos déchets », on nous le rappelle page 16 « le meilleur déchet est celui qu’on ne produit pas ». Ca me met en rogne de lire ça, comme si nous le faisions exprès, comme si nous nous amusions quotidiennement à fabriquer des ordures.

Je ne comprends pas cette mesure issue du Grenelle de l’environnement qui se tourne avant tout contre le consommateur. N’est-il pas évident que c’est le système de distribution qui produit les ordures avec des emballages toujours plus complexes et des conditionnements surdimensionnés qui mènent au gaspillage.

Non, plutôt que de prendre le problème à la source on applique une technique qui s’apprend à l’ENA dans le cours de manipulation des masses populaires, commencer par culpabiliser puis sanctionner. En général ça passe tout seul.

Donc nous faisons trop de déchets.

Donc ce n’est pas bon pour l’environnement.

conteneur-dechets-360-litres

Alors pourquoi la taxe à l’enlèvement ? Pourquoi vais-je payer la même chose pour une poubelle à demi pleine que pour une poubelle pleine ?

Pourquoi la taxe n’est-elle pas au poids au lieu d’être à la poubelle, comme cela se fait dans d’autres communes ?

Très certainement parce que la première motivation de cette mise en oeuvre n’est pas écologique mais financière.

Donc je vais devoir garder ma poubelle à demi remplie de déchets de poisson, en plein été, une véritable puanteur, et ce pendant 2 à 3 semaines.

Les gens qui décident de tout cela ont-ils vraiment pensé aux conséquences des nouvelles règles. J’ai vécu cela en île de France, pour ce qui est des encombrants, le durcissement des règlements a immédiatement généré des déposes sauvages, de véritables décharges industrielles en pleine nature. Les communes concernées ont alors du installer des caméras de surveillance.

Nous entrons dans un système pervers où ce sont toujours les mêmes qui font les efforts.

Qu’en sera-t-il des logements collectifs ?

Que vont faire les touristes de passage durant toute la saison alors que je lis dans le bilan mi-mandat que la Municipalité veut « développer un flux touristique » ?

J’imaginais leur distribuer un sac pour 1€ dès leur arrivée afin qu’ils collectent eux-mêmes leurs quelques déchets et participent à l’effort collectif ? Et bien, on nous prévoit un sac de 60 litres à 5€ ! Vous imaginez le touriste à la journée en acheter pour 60 litres d’ordures ???

Aussi leurs détritus vont traîner au pied des conteneurs des particuliers comme cela s’est déjà vu.

Vous vous rendez compte que l’on nous propose pour nos conteneurs un cadenas (payant) parce qu’il est clair que la guerre des ordures a commencé !

En conclusion, tout cela est plutôt vertueux mais c’est la mise en musique, le ton adopté à notre égard qui me dérange, quand je lis page 16 du petit guide, les sept « astuces » pour réduire nos déchets ! C’est à pleurer, c’est vraiment nous prendre pour des demeurés. Comme si nous ne savions pas déjà tout cela …

Page 8 du même livret « les forfaits non consommés dans le trimestre ne sont pas reportés le trimestre suivant ». Alors que les camions passent une fois par semaine voire deux en saison, ça s’appelle du vol. Quelle économie privée se permettrait de vous dire que vous avez 12 places de cinéma pour douze mois, mais une par mois ? Toute place non consommée ne sera pas reportée d'un mois sur l'autre ! Il n'y a que les économies publiques pour imposer de telles arnaques. Parce que nous n'avons pas le choix.

Mais le plus fort est l’argument avancé : « Ainsi, quelque soit son temps de séjour sur l’île, chacun est incité à réduire ses déchets ».

Quand on sait qu’une maison d’estivant pour 3 personnes va être dotée d’un bac de 180 litres mais sans doute recevoir deux enfants et quatre petits enfants en saison, soit 9 personnes qui vont alimenter la machine à pognon. Ca ressemble fort à du racket.

Enfin, les points de collecte des corbeilles de rue sont en train de diminuer pour sans doute être complètement supprimés et, pire encore, les « bacs à marée » ont été récemment retirés. Au printemps il n’est pas rare de ramasser sur les plages 1 à 2 litres de détritus en moins de 30 minutes.

bac à marée

Que vais-je en faire maintenant ?

  • Les mettre au tri ? Impossible ce n’est pas conforme.
  • Les mettre dans mon conteneur payant ? Hors de question mon sens de l’écologie a aussi ses limites !

Je vais peut être m’inventer un « sac à marée » que j’irai déposer en Mairie lorsqu’il sera plein …

PhB 2018/06/24