Rallier l'île d'Yeu depuis l’île de France, en voiture électrique, n’est pas une mince affaire !

Commençons par le début. Mon épouse voulait absolument une Citroën - Mehari nouvelle génération, tout électrique, pour séjourner sur l’île d’Yeu. Il est vrai que cette voiture est particulièrement adaptée aux conditions d’utilisation sur l’île. Zéro émission, autonomie largement suffisante surtout que nous utilisons encore beaucoup les vélos, look vacances et carrosserie plastique comme son ancêtre. Entretien réduit.

Du côté des moins, seulement quatre places avec ceintures, batterie en location Bolloré, pas de recharge rapide.

mehari2

Nous regardions en ligne à la recherche d’occasions vers Nantes ou La Roche de sortes à pouvoir la mener sur Yeu sans difficulté. Et là … super occasion dans Paris, une voiture de courtoisie dont Citroën se débarrasse, 2000km, neuve quoi ... Après quelques palabres sur les conditions d’entretien de la batterie nous faisons affaire.

J’étudie de près l’autonomie dans les conditions réelles de circulation. J’obtiens environ 160 km en ne dépassant pas le 90 et sans phares ni essuie glace.

Il faut alors faire un plan de trajet ne laissant rien au hasard car la panne de batterie nécessite un dépannage et nous ne devons pas rater le passage bateau.

Première étape, Longjumeau -> Le Theil entre Nogent le Rotrou et la Ferté Bernard soit 140km. Cela nous fait juste la moitié du trajet pour Angers. Nuit à l’hôtel et recharge de la batterie à 100%. L’hôtel nous a aimablement laissé brancher dans la chambre (en RDC*) sans rien demander.

Seconde étape, Le Theil -> Angers, encore 140km, nous devons recharger 6 heures à Angers, stationnement au parking ralliement, prises disponibles, tout va bien. Nous mangeons sur la place dans une crêperie fort sympa mais 6 heures c’est long ! Visiter Angers sous la pluie, ce n’est pas le plus agréable même si c’est une très belle ville.

J’avais calculé que pour atteindre Nantes, soit 90km, il fallait recharger à 65% pour être tranquille. A 18h15, nous n’en sommes qu’à 61%, je n’en peux plus, nous repartons pour arriver à Nantes avec 7%. C’est là qu’il ne faut pas se tromper de point de chute. Je vais droit au parking Feydeau où il y a trois prises de recharge. Complètes, pas une prise de libre !

Petit coup de stress. Le gardien appelle aimablement son collègue du parking commerces où il reste une prise. J’y fonce et peux enfin me brancher**.

Arrivés à l’hôtel vers 20h30 mais content d’avoir fait le plus dur. Demain, le trajet vers Fromentine (68km) sera de la rigolade et la Méhari atteindra l’île d’Yeu sans encombre.

mehari

* Branchement avec une rallonge. On vous dit qu’il ne faut surtout pas mettre de rallonge. C’est parfaitement idiot puisque l'on peut brancher sur une prise domestique qui peut se trouver derrière des dizaines de mètres de câble. Par contre il ne faut pas utiliser n’importe quelle rallonge à 2 balles. Moi je l’ai réalisée en câble souple de 2,5m² et avec de bonnes prises bien serrées. Cela ne pose aucun problème.

** Branchement dans les parkings public en général gratuit. Le parking est payant mais la recharge gratuite. Voir sur l’application « ChargeMap ».