En parcourant Oya Nouvelle au cours des années 60, on y trouve quelques brèves savoureuses et qui semblent d'un autre temps. Et oui, 50 ans déjà !

Oya Nouvelles septembre 1960 (signé les trois mousquetaires) :

"BEAUTE - Dieu merci, notre côte sauvage est toujours aussi belle pour qui sait l'apprécier, mais n'oublions pas que c'est souvent la première impression que l'estivant apprécie. Certes, il est vrai que notre commune fait un louable effort en nettoyant plusieurs fois par semaine les quais; mais les abords encombrés de matériel, et parfois de tas d'ordures restent sans changement. Et les casiers ou caisses de toutes sortes qui encombrent les quais ?"

Port Joinville Port Joinville Port Joinville

Les quais encombrés par du matériel de manutention, de pêche et des ferrailles abandonnées.

Plus dur dans le même article :

"D'autre part si certaines personnes éprouvent le besoin de s'exposer à tous les regards en tenue plus légère sur les quais, dans les rues et les routes, il est évident que c'est aussi déplacé, aussi laid, aussi scandaleux ... que les tas d'ordures, ou tout le matériel se trouvant sur les quais."

Port Joinville Port Joinville

Dans les rues du port, tenues correctes souhaitées ...

 Oya Nouvelles mars 1961 :

Je ne peux pas résister à vous présenter les photos publiées lors du lancement du Président Auguste Durand. C'est toujours un moment émouvant que le baptême d'un bateau. Une nouvelle aventure qui commence, heureuse, malheureuse, va savoir  ...

1961 Président Auguste Durand
Photos Maison CHANTREAU - Nantes.
1961 Président Auguste Durand

A l'origine, un bateau est un objet assez répugnant fait de ferraille, de graisse et de peinture mais, avec le temps et l'usage, il devient protecteur, ambitieux, parfois courageux, en deux mots il se rapproche de l'homme qu'il transporte. Il prend forme vivante et peut nous émouvoir. Celui ci est "bien né", il fit pendant plus de 20 ans le bonheur et l'admiration des islais et des touristes.

Oya Nouvelles juin 1961 :

"UNE RESSOURCE NOUVELLE - Cette ressource nouvelle consiste dans le ramassage de LICHEN Carragehen, dit goêmon fleuri, qui abonde tout au long de nos côtes.

Mr. E. Devaud, Agent Général de la SATIA (Manche) vient d'effectuer une prospection dans l'île et mis en place un dépôt. C'est Mr. Claude Villarbu, rue Jean Simon Chassinqui a été chargé de représenter cette société à l'île d'Yeu et de percevoir la marchandise.

Les récoltants, petits et grands, devront faire sécher le lichen et le livrer bien sec. Pour le séchage, il faut compter, suivant les conditions atmosphériques, de 24 à 48 heures. Il faut environ 3 kgs de lichen mouillé pour faire un kilo sec. Le lichen livré sera payé environ 1,00 NF le kilo (sec).

La pêche du goémon est réglementé par décision de Mr. le Directeur de l'inscription Maritime. Pour notre région, et d'après des renseignements officiels que nous avons obtenus, elle peut se pratiquer sur la côte islaise de juin à fin septembre."

LICHEN Carragehen
Ici vous êtes sûrs de trouver du LICHEN Carragehen ! En triant un peu ...

Oya Nouvelles mars 1962 :

"CINE-SAINT-SAUVEUR - Nous avons le plaisir de vous informer que la salle paroissiale de St Sauveur, étant maintenant équipée pour le cinéma, venait d'ouvrir ses portes. Voici le programme prévu : (...)." 

A l'époque déjà deux salles fonctionnaient : le Casino avec son petit balcon et des chaises posées sur la piste de danse à "l'orchestre"; le cinéma du curé de Port Joinville qui deviendra le Ciné Islais.

Le ciné de St Sauveur était réellement une petite salle marante avec des rangées de sièges articulés en bois et une  ambiance de patronage.

Plusieurs pages sur les cinémas de l'île d'Yeu dans le blog de ce passionné.

Oya Nouvelles septembre 1962 :

Le premier câble téléphonique sous marin pour l'île d'yeu a été posé en 1911, et en 1962, "Depuis le Jeudi 27 Septembre 1962 un nouveau câble téléphonique a été posé entre l'île d'Yeu et le continent (la Vacherie). L'opération très délicate d'immersion a été réalisée dans les meilleures conditions par les spécialistes des Postes et Télécommunications."

Ce câble fait 18,3km et permet d'établir 30 circuits (soit seulement 30 communications simultanées) !!!

Oya Nouvelles décembre 1965 :

"Le 21 août comme presque tous les jours durant la saison le navire d'excursion 'LA FEE DES ÎLES' arrivait à l'île d'Yeu avec à son bord une centaine de passagers. A l'heure du départ prévue pour 18h00 le capitaine du navire s'apperçut qu'une voie d'eau se déclarait à son bord. Immédiatement les pompiers sont mis en alerte afin d'intervenir le cas échéant."

Le bateau repartit avec son équipage mais sans ses passagers. La Municipalité, assitôt alertée tenta de négocier avec la régie pour qu'elle accepte d'armer le Président Auguste Durand afin de ramener les pauvres visiteurs qui n'avaient aucune chance de trouver un logement en pleine saison. Rien ni a fait, la Préfecture, alors responsable du service de passage, refusa et les touristes furent hébergés tant bien que mal par la Commune.

"Qu'il nous soit permis cependant de déplorer qu'un cas aussi pénible n'ait pas trouvé de meilleure solution, car nous sommes obligés de constater que cet incident n'aura pas servi la cause du tourisme de l'île d'Yeu, qui, au demeurant, en restera l'inocente victime."

la Fée des Îles
la Fée des Îles, un des premiers
bateaux pour "touristes à la journée".

Oya Nouvelles mars 1966 :

"MUR DU SON - Il ne se passe pas de jour sans qu'un (ou plusieurs) 'bang' se fasse entendre. Outre les inconvénients déjà signalés dans diverses régions, les insulaires craignent pour leurs toitures couvertes en 'tiges de botte'. Il a été en effet constaté que cette sorte de tuile avait tendance à glisser à chaque passage du mur du son au dessus de l'île. Le Conseil charge le Maire de transmettre à Mr. le Préfet de la Vendée, un voeu pour que les appareils franchissant le mur du son* le fassent à bonne distance de l'Île."

Pas si amusant que cela ! Je me souviens très bien avoir vu des vitrines fêlées par ce choc sonore. En effet il n'était pas permis de voler en vitesse supersonique au dessus des terres mais les pilotes de chasse mettaient plein gaz à peine la côte passée sans se préoccuper des îles et de leur habitants, comme si les îles n'étaient pas des terres !

avion de chasse
Non contents de faire du bruit les avions de chasse font aussi des "bang" !

PhB

Note : Oya Nouvelles a été entièrement archivé en numérique pour les années 1948 à 1978 et est disponible sur le site des archives de la Vendée ICI. Choisissez Oya Nouvelles dans la liste déroulante "choisissez un titre" puis cliquez sur "consulter le titre", vous n'aurez plus qu'à sélectionner l'année désirée et feuilleter votre magazine.

* "mur du son" : expression relativement impropre qui agace les aviateurs car il n'y a pas de "mur" dans cette affaire. On préfère parler de vitesse supersonique c'est à dire supérieure à 1180 km/h (fixée à mach 1). Pour mémoire le Concorde volait à mach 2,2 ! Mais il ne passait en supersonique qu'une fois au dessus de la Manche et à distance respectable des côtes. Ce fut une partie de son échec commercial car certaines destinations, comme le Japon, obligeant à un vol au dessus des terres, ne furent jamais ouvertes à l'exploitation.