Ainsi titrait Oya Nouvelles en Décembre1965. Mais que s'était-il passé ?

C'est un sujet de saison.

1965 nous sommes en plein développement de l'industrie française. Toutes les usines marchent à plein régime, soit avec du charbon, soit avec de l'électricité. Nous avons appris le confort apporté par les réfrigérateurs, les laves linge. Pour ce qui est des laves vaisselle et des congélateurs il faudra attendre encore une bonne dizaine d'années pour qu'ils se généralisent.

Ker Bossy
le pylône électrique,
pas joli mais bien utile.

L'eau courante est arrivée sur l'île depuis seulement 5 ans et l'électricité depuis ... je ne sais pas. Toujours est il que le câble électrique posé en 1954 est rompu le 29 novembre 1965, plongeant l'île dans le noir !

Le courant venant du continent ne sera rétabli que le 31 décembre à 18 heures, tout juste pour fêter la nouvelle année !

Un long mois de retour dans le passé où l'esprit islais s'est de nouveau illustré par l'entraide entre les habitants et la faculté des islais à se débrouiller des situations les plus compliquées.

Le câble vieux de 11 ans avait déjà pris de sérieux coups, témoin, un morceau de 150 mètres, très abîmé qui a été exposé sur le port pendant plusieurs jours. Une très violente tempête, comme il y en a souvent en novembre, lui a semble-t-il porté le coup de grâce.

Tout le monde s'est mobilisé pour assister les techniciens de l'EDF, depuis le canot de sauvetage jusqu'à un chalutier nommé "petite Anita". Tout cela pour que le chantier ne dure pas plus d'un mois ce qui était tout à fait illusoire.

SNSM
l'abri du canot de sauvetage.

En attendant, la solidarité et la discipline avait joué. Un premier groupe électrogène assure les urgences, les feux d'entrée du port (et oui), l'hôpital et les boulangeries, boucheries, charcuteries (on ne mourra pas de faim !) ainsi que la poste. Ceux qui ont la chance d'être sur ces lignes prioritaires sont invités par le tambour de ville à réduire leur consommation au minimum vital. D'autres groupes sont apportés du continent mais le temps passant, la lassitude fait son oeuvre insidieuse et les mots gentils commencent à pleuvoir, l'ambiance se dégrade.

Malgré tout au bout de quelques jours, peut être une semaine et demie, toute l'île a retrouvé la lumière (l'éclairage), à condition de ne pas utiliser de chauffage électrique et d'éteindre les lampes pour regarder la télé !

Enfin, le 31 décembre 1965 l'électricité est rétablie pour éclairer la nouvelle année.

Un joli conte de nouvel an ? Non une histoire vraie !

BONNE ANNEE 2012

bonneAnnee

PhB