Après 6 années consécutives de vacances à l'île d'Yeu, non par lassitude mais par goût de la découverte, en 1966 ma Mère décide d'organiser les vacances en Corse. Précisément en Balagne dans le petit village de Lavatoggio, perché à 400 mètres au dessus d'Algajola.

C'est pour nous, gamins, une nouvelle aventure, nous partons en voiture jusqu'en Avignon, rendre visite à ma soeur puis la voiture et ses passagers sont embarqués à Nimes dans un avion qui prend 3 voitures et 50 passagers !!! Je crois que c'est la première fois que je prenais l'avion, une heure de vol de Nimes à Calvi Sainte Catherine dans les turbulence et les bruits de moteurs à explosion.

Bastia_8_1966_10

Plus original encore, ma tante et ma cousine nous retrouve en prenant un BREGUET "deux pont" ci dessous) le Br 763 !

Breguet deux pontsBreguet deux ponts

Nous découvrons ce petit village de Lavatoggio. La Corse profonde, à l'époque très agréable, le touriste n'était pas si fréquent et, pour peu qu'il ne soit par arrogant, était fort bien accueilli, on ne peut pas en dire autant aujourd'hui.

Je me souviens que nous achetions les légumes chez un petit maraîcher du village et bien, pour saluer notre reconnaissance, nous trouvions assez souvent une ou deux fleurs au bas de nos escaliers.

Lavatoggio le basLavatoggio le haut

Lavatoggio le moulin Lavatoggio le lavoir

Nous découvrons Calvi, Île Rousse, les routes escarpées, presque impraticables et les grandes étendues brûlées par les incendies. C'est aussi l'année où nous inaugurons le ZODIAC !

CalviIle Rousse

route de Corsevers Saint Florent

Bien sûr la Corse nous a séduits, grands espaces, mer chaude et d'une couleur à laquelle nous n'étions pas habitués, montagne qui tombe dans l'eau et petits villages accrochés à la montagne, peuplés de trois familles, quinze chèvres et un âne.

la Balagnela Balagneles ânes corses

Calanques de PianaErbalunga
Les calanques de Piana et Erbalunga

Séduits par le pays comme par les gens, nous sommes retournés à Lavatoggio en 1968.

PhB